FAQ Nos masques

Basé sur le Guide pour la confection de masques à usage non sanitaire, Vestechpro, centre de recherche et d’innovation en habillement fait le point sur le sujet afin de vous aider à orienter vos décisions.

Le masque à usage non sanitaire doit : • Couvrir la bouche, le nez et le menton

  • Bien épouser les contours du visage - les masques « à plis » et de type « bec de canard » adhérent généralement assez bien au visage et sont donc suggérés1
  • Comporter un système d’ajustement qui maintient le masque en place, même lorsque l’utilisateur bouge la tête - des élastiques glissés derrière les oreilles ou des brides nouées derrière la tête maintiendront le masque en place
  • Ne pas comporter de couture verticale sur le nez et la bouche
  • Comporter une doublure (optionnel) pour optimiser l’efficacité sans toutefois compromettre la respirabilité2 du masque
  • Être lavable.

Mises en garde • Bien que de nombreux tutoriels suggère un filtre à café ou un sac d’aspirateur comme matière filtrante, l’Association française de normalisation (AFNOR) déconseille ces matériaux puisqu’ils sont susceptibles de libérer dans l’air inhalé des substances irritantes pouvant causer un risque d’allergie et/ou de toxicité. Par ailleurs, ces types de filtres ont un faible niveau de respirabilité ». • Si le masque est muni d’une barrette nasale qui contribue à bien épouser la bosse du nez, celle-ci ne doit pas être en contact direct avec la peau. De plus, elle doit pouvoir être soumise aux mêmes conditions d’entretien que le masque, sans quoi elle raccourcirait la durée de vie de celui-ci.

source:https://vestechpro.com/fr/actualites/billet/guide-pour-la-confection-de-masques-a-usage-non-sanitaire/

 

 

 

Les meilleurs matériaux à utiliser pour fabriquer un masque maison, selon une nouvelle étude

                                 

La toile en canevas de 0,4 à 0,5 mm d’épaisseur est classée comme ayant une meilleure respirabilité qu’un masque chirurgical, tout en restant assez performante en ce qui a trait à la filtration des particules.

Les tests de cette étude ont été effectués sur une et deux couches. Robertson a déclaré au HuffPost: «Le fait de doubler les couches a augmenté l’efficacité de 0,3 micron de 2% à 15%, tout en réduisant la respirabilité. Il est difficile de donner une “formule” exacte pour chaque matériau sur la façon dont le fait de doubler les couches augmente l’efficacité, car la résistance à l’air joue un rôle majeur.

SMART AIR

«Les matériaux qui filtrent le mieux les particules de 1,0 micron de la taille du virus Ebola

 

https://quebec.huffingtonpost.ca/entry/meilleurs-materiaux-utiliser-fabriquer-masque-maison-selon-nouvelle-etude_qc_5ea091f5c5b6b2e5b83c24f9

 

EFFICACITÉ MOYENNE DE FILTRATION

Material

B ATROPHAEUS 

BACTERIOPHAGE MS2

COTTON MIXE

74.60%

70.24%

100% COTTON

70,66%

50.85%

source: Disaster Medicine and Public Health Preparedness